Médiateur/enseignant, bilan et perspectives d’une relation passionnelle - RIEU J.L. Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Médiateur/enseignant, bilan et perspectives d’une relation passionnelle – Rieu…

Médiateur/enseignant, bilan et perspectives d’une relation passionnelle

Avant d’examiner cette relation entre médiateur culturel et enseignant fréquentant les musées d’archéologie, il convient de s’attarder sur la définition du médiateur.

Il est un passeur d’idées, une interface entre le public et son objet à transmettre.

Cette médiation doit faire appel à trois formes de savoirs indissociables : savoir intellectuel sur le champ culturel correspondant (l’archéologie préhistorique en l’occurrence), des savoir-faire (techniques d’animation basées sur l’archéologie expérimentale entre autres), et des savoir-être (comme orateur mais aussi savoir-être à l’écoute de son public et pouvoir s’adapter à tous les publics).

Rieu J.L.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 67-68

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Mise en valeur des vestiges archéologiques – Réflexions et…

Mise en valeur des vestiges archéologiques - Réflexions et interrogations

Le développement des sites visitables, et des musées qui leur sont souvent associés, est significatif en Europe depuis ces dernières décennies, que ce soit en milieu urbain ou rural.


Dans les villes, le développement de l’archéologie urbaine a généré l’ouverture de nombreux sous-sols archéologiques tandis que le milieu rural a vu naître nombre de  musées de sites.

Warnotte A. / Tinant M.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 45-49

Adaptation de l’archéologie au public Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Adaptation de l’archéologie au public – Otte M.

Adaptation de l’archéologie au public

Adaptation de l’archéologie au public

Toute idée de passé lointain s’ouvre comme un gouffre à la conscience, où elle risque de s’étourdir, comme si la connaissance des origines permettait d’accéder à la nature profonde des choses et d’en estimer également le déroulement futur…

La maîtrise du temps lance un perpétuel défi à la volonté humaine qui s’y brise aussi régulièrement que ces tentatives sont, à chaque fois, renouvelées.

Les origines du monde, de la terre, de la vie et des hommes constituent le fondement à toutes mythologies, à toutes religions et, aujourd’hui, à toutes sciences.

 

Otte M.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 33-34

Archeolo-J, le vocable original d’une association qui a fêté 35 années d’existence en 2004 Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Archeolo-J, le vocable original d’une association qui a fêté…

Archeolo-J, le vocable original d’une association qui a fêté 35 années d’existence en 2004

Archeolo-J, le vocable original d’une association qui a fêté 35 années d’existence en 2004

Fondée par quatre jeunes passionnés du passé et désireux de mettre le patrimoine à la portée de tous, les Jeunesses archéologiques belges, mieux connues sous la sympathique appellation d’ARCHEOLO-J, s’inscrivent dans la droite ligne des recommandations de l’UNESCO et de la Convention européenne pour la protection du patrimoine archéologique qui prescrivent « d’entreprendre une action éducative en vue d’éveiller et de développer le respect et l’attachement du passé ».

Gillet J.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 27-29

L’Archéoforum de Liège - Monjoie S./ Renson A. Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

L’Archéoforum de Liège – Monjoie S./ Renson A.

L’Archéoforum de Liège

L’Archéoforum de Liège - Monjoie S./ Renson A.

L’Archéoforum de Liège constitue une vaste infrastructure située dans le sous-sol de la place Saint-Lambert, espace central de la ville.

Il préserve des vestiges archéologiques qui s’étalent, sans discontinuité, d’environ 7000 av. J.-C. à la fin du XIXe siècle.

Ce sous-sol contient, notamment, les vestiges d’édifices religieux successifs, dédiés à saint Lambert, mort sur les lieux vers 700.

Monjoie S. / Renson A.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 13-14

Archéologie et publics Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Archéologie et publics – Collin F. / De Beuckeleer…

Archéologie et publics

Archéologie et publics

La relation archéologie et public est caractérisée par une grande diversité de contenus, d’actions, de formes, de supports, de savoir-faire et de publics variés ayant des attentes spécifiques.

Ces pratiques qualifiées de médiation tentent à s’institutionnaliser et à se professionnaliser.

Une série d’acteurs occupent désormais une niche non négligeable d’emplois et de revenus dans le domaine socio-économique du tourisme culturel pour  lequel un état de la question s’avère nécessaire.

Collin F. / De Beuckeleer N.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 9-10

Découvertes archéologiques à Wegnez Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIX, 2010-11

Découvertes archéologiques à Wegnez – Leclercq J.

Découvertes archéologiques à Wegnez

Découvertes archéologiques à Wegnez

Faisant partie de l’entité de Pepinster (province de Liège), l’ancienne commune de Wegnez livre des silex taillés depuis 1899.

Les recherches font apparaître l’importance de son occupation au Mésolithique.

Toutefois, des artefacts du Paléolithique supérieur, du Néolithique et de l’époque moderne y sont présents.

Leclercq J.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIX
2010-2011, p. 95-103