Estimation de la dérive faunique dans le milieu souterrain. L’exemple de la grotte Monceau Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIII, 2004

Estimation de la dérive faunique dans le milieu souterrain.
L’exemple de la grotte Monceau

Tant en surface que dans le monde souterrain, la faune se modifie de plus en plus rapidement sous l’influence de l’homme.

Dans cet article préliminaire, nous nous efforçons d’esquisser des pistes qui permettront peut-être un jour d’estimer l’ampleur des modifications de la faune cavernicole.

Cette tâche, déjà délicate « en surface », l’est encore plus sous terre, pour diverses raisons que nous évoquons ici. 

DETHIER M. / DUMOULIN Ch.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIII
2004, p. 91-100

Les Chercheurs de la Wallonie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

56 Partages
Partagez56
Tweetez
Partagez