néolithiques de la grotte CH1 de Chauveau Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV, 2005

Nouvelle interprétation des sépultures néolithiques de la grotte CH1 de Chauveau, à Godinne-Yvoir (province de Namur, Belgique)

Les ossements humains et le matériel archéologique découverts par des spéléologues, en 1976, à la grotte CH1 de Chauveau ont été interprétés comme relevant d’une sépulture collective d’un Néolithique de type «Seine-Oise-Marne» (S.O.M.) lors de l’étude monographique du site réalisée quelques années après la fouille.

Une certaine évolution temporelle du dépôt, attestée par un corps en connexion anatomique disposé à la base du remplissage de la cavité, sous une espèce de cairn, avait cependant été notée.

Peu après, dans le cadre de l’étude de la sépulture du Trou des Nots à Salet, située à quelque 7 km au sud-ouest de Chauveau, il a été supposé que le squelette articulé de la base de la grotte CH1 remontait au Néolithique moyen.

Une nouvelle interprétation des  utilisations sépulcrales du site est proposée dans cet article.

Elle se base sur deux nouvelles datations radiocarbones par AMS, sur un réexamen du matériel archéologique par référence à l’évolution récente des conceptions relatives au Néolithique des quatrième et troisième millénaires avant notre ère dans la région éponyme du S.O.M., ainsi que sur une analyse critique de la stratigraphie de la grotte.

Il est ainsi suggéré que trois phases culturelles pourraient bien être attestées à Chauveau CH1 : une sépulture individuelle du Néolithique moyen, une possible sépulture plurielle du Néolithique récent, avec flèches tranchantes, et une sépulture plurielle du Néolithique final, associée à des pointes à pédoncules et ailerons naissants.

TOUSSAINT M.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIV
2005, p. 231-244

Les Chercheurs de la Wallonie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

61 Partages
Partagez61
Tweetez
Partagez