Essai de chauffe de blocs en silex sous un foyer - Michel M. Bulletin des Chercheurs de la Wallonie LIII, 2017

Essai de chauffe de blocs en silex sous un foyer

La chauffe des matières premières siliceuses permettrait notamment d’améliorer la qualité de taille de la roche.

Des études en laboratoire tentent de trouver les conditions idéales qui permettent de réaliser un traitement thermique de la roche sans l’endommager.

Il s’avère cependant que ces conditions, une fois reproduites en contexte réel, sous un foyer, ne permettent plus un bon déroulement de la chauffe de blocs en silex.

De plus, il est souvent question de chauffe de petits échantillons et non de blocs.

Ceux-ci deviennent inexploitables après le traitement, car ils sont entièrement micro fracturés.

Les techniques de chauffe de blocs sont complexes et il est encore difficile à l’heure actuelle de comprendre comment elles ont été mises en œuvre à la Préhistoire.

MICHEL M.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie LIII
2017, p. 7-17

Thierry
2 commentaires
  • Muller
    Répondre

    Bonjour
    Peut on connaître les courbes de monté en température des silexs lors de son traitement ?
    Et des bénéfices mécaniques obtenu après traitement ?

  • Les Chercheurs de la Wallonie
    Répondre

    Bonjour et merci pour l’intérêt au sujet de la publication de l’article : « Essai de chauffe de blocs en silex sous un foyer ».

    Marine Michel nous a communiqué les réponses suivantes :

    – La courbe de montée en température des silex eux-mêmes n’est malheureusement pas connue, les sondes n’ont permis que la mesure des températures au niveau des blocs et à leurs alentours. Ces courbes sont présentes dans l’article (fig.5).
    – Il n’y a malheureusement pas eu de bénéfices mécaniques du traitement puisque la chauffe a été trop forte et les blocs ont été fissurés et fracturés. Le traitement thermique n’a donc pas été réussi. Si vous souhaitez plus d’informations sur les bénéfices mécaniques connus pour le traitement thermique, je vous renvoie aux travaux de P. Schmidt et de V. Léa cités dans l’article.
    Bien à vous, Marine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

56 Partages
Partagez56
Tweetez
Partagez