hache-pendeloque Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIX, 2010-11

Une hache-pendeloque néolithique en néphrite alpine à Ouffet « Houp-le-Loup »

hache-pendeloque

La hache-pendeloque d’Ouffet, découverte lors de prospections de surface et donc hors contexte archéologique conventionnel, présente des caractéristiques très particulières : la matière première est un jade-néphrite d’origine alpine, très vraisemblablement du Valais suisse.

Du point de vue typologique, la forme est celle d’une hache de la deuxième moitié du Ve millénaire, date plausible de son transfert depuis les Alpes suisses jusqu’en Belgique, soit sur près de 500 km à vol d’oiseau.

La présence d’une gorge de suspension près du talon pourrait montrer enfin une réutilisation tardive, pendant le Néolithique final, vers la fi n du IVe millénaire ou le début du IIIe.

Cette biographie reconstituée d’une hache en roche alpine est classique dans le cadre de la circulation des jades à l’échelle de toute l’Europe, sur des distances qui pouvaient atteindre 1.700 km à vol d’oiseau. La hache-pendeloque d’Ouffet est pourtant un objet-signe social particulièrement original, à la fois par la matière première et le bricolage technique que représente la gorge de fixation, à un moment où les haches-pendeloques sont presque systématiquement perforées au talon.

Delaitte H. / Errera M. / Jadin I. / Lawarrée G. / Pétrequin P.

Bulletin des Chercheurs de la Wallonie XLIX
2010-2011, p. 77-94

Les Chercheurs de la Wallonie
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez